Que signifie « publié dans une revue scientifique » ?

Que sont les revues prédatrices ?

Régulièrement on entend dans les médias des gens se prévaloir de publications dans des revues scientifiques.

Mais est-ce que toutes les revues scientifiques garantissent que les recherches ont été faites avec rigueur et analysées de manière critique ?

Comme tout chercheur je reçois plusieurs fois par semaine des offres de revues aux noms impressionnants et offrent de publier vite. Ils se réfèrent à l’une ou l’autre de mes publications en me qualifiant d’expert et me proposent de leur fournir un article… ( si on lit jusqu’au bout : contre paiement). A moins d’avoir un égo qui déborde par la fenêtre, me qualifier d’expert en dit long sur le discernement de ces revues et leur appétit financier. On parle de revue prédatrices.

Quelques chercheurs romands ont choisi de présenter un article complètement bidon et voir si ces revues le publient. Ils ont choisi un thème qui promettait d’être très vendeur, bien que ce ne soit pas leur domaine de recherche: l’hydroxychloroquine protège-t-elle contre les accidents de trottinette. La revue l’Asian Journal of Health and Medicine (AJMAH) a publié ce papier le 15 août dernier puis l’a retiré.

encourage le lecteur à aller vérifier dans l’article d’origine ( il vaut la  peine de lire les noms des auteurs et meme de traduire certains comme Oodendijk :  ici

  • Oodendijk, W., Rochoy, M., Ruggeri, V., Cova, F., Lembrouille, D., Trottinetta, S., Hantome, O. F., Macron, N., & Javanica, M. (2020). Retracted : SARS-CoV-2 was Unexpectedly…. Asian Journal of Medicine and Health, 14‑21. ici Comme il est retiré, l’article original est téléchargeable  ici et  ici

Le déroulement du processus de révision (reviewing) est hallucinant : par exemple un des relecteurs (reviewers)  demande « The patient should have been autopsied looking for this approach. » à quoi les auteurs répondent que « Indeed, we did not receive official authorization to dig up the corpses of dead participants. »… et ça passe. Le journal passe outre les réticences du relecteur – le moins laxiste pourtant ! encourage le lecteur à aller vérifier dans l’article d’origine :  ici

Peer Review History : Retracted: SARS-CoV-2 was Unexpectedly…. – OPEN PEER REVIEW SUPPORT company. (2020). Consulté 18 août 2020, à l’adresse https://sdiarticle4.com/review-history/60013

Verbatim  ici (source http://www.mimiryudo.com) des échanges avec les reviewers…Pour le cas où AJMH le retirerait.

Le contexte brûlant dans lequel ce canular se situe …

Pour nos lecteurs hors de France, précisons que cette même revue AJMAH avait publié (après qu’il ait été refusé ailleurs,…) un article ici d’un collectif (ici) proposant de prescrire l’hydroxychloroquine pour des cas modérés de COVID, la question du sérieux de l’AJMAH est donc devenue politiquement sensible…

LeJournal de l’UNIGE donne la parole à un des auteurs

Analyse« Alors qu’en France l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le traitement du coronavirus est devenue un enjeu politique, l’opinion publique s’est cristallisée autour d’un article paru dans une revue qui manque de rigueur. Quatre chercheurs ont créé une étude farfelue pour piéger le journal en question et alerter la communauté. »[…]
« Le phénomène des revues prédatrices, dont on évalue le nombre à environ 8000 toutes disciplines confondues, n’est pas nouveau et est bien connu de la communauté scientifique. Pour Florian Cova, «ce qui change, c’est qu’il touche désormais le grand public. Généralement, une étude atteint une large audience après avoir fait écho dans le milieu scientifique. Les articles parus dans des revues prédatrices, eux, ne sont pas lus et ne sont pas relayés. Ce que l’on observe aujourd’hui, ce sont des personnalités, journalistes ou politiciens, qui utilisent ces journaux pour appuyer leurs dires dans l’espace public. Le problème est sorti du milieu proprement scientifique.» Melina Tiphticoglou dans le Journal de l’UNIGE
encourage le lecteur à aller vérifier ici.

Quels effets secondaires pour l’Hydroxychloroquine  ?

Au moment où il est question de le prescrire largement à des patients avec un COVID modéré, la question des effets secondaires de l’hydroxychloroquine se pose …

encourage le lecteur à aller vérifier dans le Compendium(cliquer effets  indésirables) (Très fréquents: nausées (14,8%), douleurs abdominales (12,2%), Fréquents 1 à 10% des cas : anorexie, labilité émotionnelle, céphalées, troubles ophtalmiques réversibles, p.ex. des troubles de l’accommodation comme vision floue, vomissements, diarrhées, prurit, rash. et d’autres plus rares qui incluent le décès en cas de surdosage)

Articles dans les médias  …

Évidement ce canular a suscité des réactions médiatiques. C’est intéressant de voir comment certains articles mettent en évidence divers aspects, différents auteurs, localisation,.. et donnent une image un peu différente du processus d’édition et de la science. Une petite  sélection :

Georges Perec, l’ironie du précurseur ?

Les plus âgés se souviennent combien Georges Perec maniait en virtuose une ironie aiguisée. Il a publié un texte parodiant l’anglais approximatif de certaines publications scientifiques, ainsi que le ton supposéement neutre avec lequel les auteurs décrivent des évènements dans leurs recherches (Perec, Georges, 1980) texte.pdf

Même s’il n’avait pas cherché à être publié dans une revue prétendument scientifique, ce texte fera sourire la plupart des lecteurs.

« Experiments were carried out on 107 femal healthy Soprano (Cantatrix sopranica L.) furnished by the Conservatoire national de Musique, and weighing 94-124 kg (mean weight : 101 kg). »

« Unit activity was recorded through glass-tungsten semimacroelectrodes located au-petit-bonheur, according the methods of Zyszytrakyczywsz-Sekrawszkiwcz (1974) »

La liste des références est désopilante - surtout si on les lit à haute voix, p. ex :

  • Beulott, A., Rebeloth, B. & Dizdeu-dayre, C.D. Brain designing, volume 17. Chateauneuf-en-Thymerais, Institut of ad- vanced studies, 1974.
  • Einstein, Z., Zweistein, D., Dreistein, V., Vierstein, F. & St.Pierre, E. Spatial integration in the temporal cortex. Res. Proc. neurophysiol. Fanatic Soc., 1:45–52, 1974.
encourage le lecteur à aller vérifier ici.

Que faire en classe ?

On peut enseigner que certaines revues sont sérieuses (Nature, Science, PNAS, PLOS,  etc.). C’est un premier pas.
Mais ne serait-il pas plus utile – à long terme – d’enseigner une dimension de l’esprit critique souvent oubliée à l’école et dans les médias : ne pas simplement accepter ou rejeter la conclusion, mais faire l’effort de comprendre les méthodes pour juger de la portée des conclusions, retrouver dans l’article d’origine la discussion des limites et l’incertitude bien délimitée des articles sérieux.

Que des élèves dans le secondaire soient capables de lire la littérature primaire à été étudié et discuté  (Hoskins, Stevens, & Nehm,  2007(ici), Yarden, Norris, & Phillips, 2015 (ici)

Un dispositif explorant la possibilité de confronter les élèves du secondaire II genevois aux publications d’origine vient d’être publié et suggère que c’est possible :  Balancing Emotion and Reason to Develop Critical Thinking About Popularized Neurosciences : A New Learning Design Approach ici


Certains préfèrent croire et d’autres analyser…

Fuhrer, J., & Cova, F. (2020) ont soumis un texte ici qui relate une recherche sur les différences de style cognitif des sujets en fonction de la confiance en Didier Raoult et l’Hydroxychloroquine.

Peut-être irez-vous lire les méthodes, la manière dont les sujets ont été obtenus, comment on a établi ces catégories, comment les questionnaires ont été validés, etc.
ou au contraire saisirez-vous la conclusion pour la brandir ou la démolir afin d’étayer votre opinion…
Ce sujet est sensible,… ne tirez pas sur le messager; JTS ne fait qu’attirer votre attention sur des textes dont les médias sociaux et vos élèves risquent parler. A Jump-To-Science, nous considérons les lecteurs capables de se faire une opinion personnelle en lisant les textes d’origine.

Preprint ?

Attention : C’est un preprint (donc il va encore être discuté, sans doute modifié. Les lecteurs pourront suivre le processus de review en train de se faire) https://psyarxiv.com/ju62p.

Pour vous inciter à le lire JTS joint un extrait de l’abstract qui ne devrait laisser personne indifférent…

« nous avons constaté qu’un style cognitif plus intuitif prédisait une plus grande confiance en Didier Raoult et son traitement. Les médiateurs possibles incluaient la valorisation de la méthode scientifique par rapport à l’expérience personnelle, la croyance que la vérité est politique, la croyance aux théories du complot et la croyance aux pseudo-médicaments. De plus, nous avons constaté qu’une confiance plus élevée en Didier Raoult et à l’hydroxychloroquine était liée à des croyances pseudo-médicales et conspirationnistes plus élevées à propos de la pandémie de COVID-19, « Traduction Google.
encourage le lecteur à aller vérifier ici.


(Les membres Jump-To-Science peuvent obtenir ces articles…).

Références:

  • Fuhrer, J., & Cova, F. (2020). « Quick and dirty » : Intuitive cognitive style predicts trust in Didier Raoult and his hydroxychloroquine-based treatment against COVID-19. https://doi.org/10.31234/osf.io/ju62p
  • Guérin, V., Lévy, P., Thomas, J.-L., Lardenois, T., Lacrosse, P., Sarrazin, E., Andreis, N. R., & Wonner, M. (2020). Azithromycin and Hydroxychloroquine Accelerate Recovery of Outpatients with Mild/Moderate COVID-19. Asian Journal of Medicine and Health, 45‑55. https://doi.org/10.9734/ajmah/2020/v18i730224
  • Hoskins, S. G., Stevens, L. M., & Nehm, R. H. (2007). Selective use of the primary literature transforms the classroom into a virtual laboratory. Genetics, 176(3), 1381‑1389.http://doi.org/10.1534/genetics.107.071183
  • Lombard, F., Schneider, D.,K., Merminod, M., Weiss, L., (2020) Balancing Emotion and Reason to Develop Critical Thinking About Popularized Neurosciences : A New Learning Design Approach, Science & Education. October 2020. http://doi.org/10.1007/s11191-020-00154-2
  • Oodendijk, W., Rochoy, M., Ruggeri, V., Cova, F., Lembrouille, D., Trottinetta, S., Hantome, O. F., Macron, N., & Javanica, M. (2020). Retracted : SARS-CoV-2 was Unexpectedly…. Asian Journal of Medicine and Health, 14‑21. ici
    Il est retracté -> l’article original est téléchargeable  ici et  ici
  • Perec, G. (1980). Experimental Demonstration of the Tomatotopic Organization in the Soprano (Cantatrix sopranica L.). SubStance, 9(4), 37‑45. JSTOR. https://doi.org/10.2307/3684039 texte.pdf
  • Yarden, A., Norris, S. P., & Phillips, L. M. (2015). Applications of Adapted Primary Literature. In Adapted Primary Literature (p. 125‑142). Springer. https://doi.org/10.1007/978-94-017-9759-7_7

Remerciements

Laura Weiss pour ses commentaires et la relecture détaillée

    Cette entrée a été publiée dans Perspective sur les savoirs, Savoirs en classe, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

    Les commentaires sont fermés.