Santé personnalisée : Académies suisses des sciences dialogue avec les citoyens // vélo / smart cities

Santé personnalisée : Académies suisses des sciences dialogue avec les citoyens // vélo / smart cities

La science en discussion :  La bicyclette expliquée , les smart cities et la santé personnalisée

A) Au musée d’histoire des sciences (voir détails plus  bas) deux conférences traiteront de

B) Les Académies suisses des sciences mettent le sujet de la santé personnalisée à l’ordre du jour et invitent les citoyens suisses au dialogue ces prochains mois. Mais que pense réellement la population des changements en cours ?

Huit débats publics seront par ailleurs organisés en Suisse alémanique et romande en 2018/2019, durant lesquels les citoyens pourront échanger avec des acteurs et experts du domaine qu’ils soient chercheurs, sociologues, médecins, juristes, éthiciens ou artistes. Vous trouverez toutes les infos sur les débats à cette adresse. .

B) Santé personnalisée

Qu’est-ce que la santé personnalisée?
Les sciences du vivant évoluent de manière fulgurante. Des volumes de données de plus en plus substantiels sont produits à un rythme qui s’accélère: des données sur nos gènes, notre comportement en matière de santé, nos maladies. La santé personnalisée place ces informations au premier plan. Elles sont analysées et interprétées à l’aide des technologies de l’information dans le but de pouvoir proposer des traitements «sur mesure» pour chaque patient ou pour des catégories de malades bien spécifiques.
L’analyse du génome permet notamment de trouver des indices sur la prédisposition génétique à certaines pathologies. On espère donc que la santé personnalisée mènera aussi à des progrès dans le domaine de la prévention. Ainsi, la santé personnalisée va au-delà de la médecine personnalisée.
La santé personnalisée n’est pas qu’une belle promesse: elle trouve déjà des applications aujourd’hui, par exemple en oncologie, où il est fréquent de rechercher de quelle variante d’un gène le malade est porteur pour adapter ensuite le traitement à son cas particulier.
Il nous reste pourtant à répondre à une multitude de questions: quelles données sont nécessaires à la recherche? Qui sera en charge de les mettre à disposition, de les conserver et qui aura le droit de les utiliser? Quelles mutations sociales nous attendent?
Vous trouverez plus d’informations de fond sur la santé personnalisée en consultant notre portail thématique.

Et vous, que pensez-vous de la santé personnalisée? Si cette question vous interpelle, nous vous invitons à prendre 5 minutes pour répondre à ce questionnairehttps://humainsurmesure.ch/sante-personnalisee/questions

A) Café scientifique
Smart cities… un effet de mode ?
Lundi 28 janvier 2019 à 18h30

Faciliter la vie des habitants et habitantes des villes, c’est ce que proposent les smart cities, ou villes intelligentes. En se fondant sur les avancées technologiques telles que le Big Data, l’internet des objets ou encore la communication mobile, des initiatives émergent pour développer des applications et services dans les domaines du trafic, de l’énergie, de la lutte contre la criminalité ou encore de la santé publique. Les possibilités sont infinies. A Las Vegas, par exemple, des dalles cynétiques produisent de l’énergie pour alimenter des réverbères. A Melbourne, les poubelles publiques sont équipées de capteurs et envoient un message aux nettoyeurs lorsqu’elles sont pleines. A Dubaï, des robots-­policiers dotés de reconnaissance faciale patrouillent dans la rue. Plus près de chez nous, à Genève, des capteurs fixés sur la chaussée permettent aux automobilistes de localiser les places
disponibles et de payer en ligne leur stationnement.
Gadgets ou réels outils pour rendre la ville plus efficace et plus respectueuses de l’environnement ? C’est en tous les cas un énorme marché, qui pourrait peser environ 1,4 milliard de dollars d’ici 2020. Une mode qui pourrait dès lors bien devenir rentable et
inévitable.

Avec la participation de :
Giovanna di Marzo Serungendo, Université de Genève, Centre universitaire d’informatique
Didier Faure, Innobridge
Christopher Larraz, Genève Lab
René Longet, Expert en durabilité
Animation : Danielle Bütschi,

Organisés par Bancs publics
Gratuit et ouvert à tous
************

Une conférence en lien avec l’exposition « Roulez les mécaniques, la loi du moindre effort »
Mercredi 30 janvier 2019, 18h30
Les fondements techniques de la bicyclette
Par Bénédict Frommel, historien à l’Office du patrimoine et des sites, spécialiste du patrimoine industriel et technique

Un fossé sépare la bicyclette de 1870 de celle de 1900. Autant la première ne constitue encore qu’un engin rudimentaire aux piètres qualités routières, autant la seconde est devenue une machine à rouler, à la fois performante, sûre et économique. Cette efficacité, elle la doit à cinq innovations qui s’imposent à la faveur de la formidable effervescence créatrice touchant alors le monde de la mécanique: le roulement à billes, la chaîne à rouleaux, le rayon en fil de fer, le tube métallique et le pneu. La portée de ces innovations est telle que 120 ans plus tard, en dépit des efforts constants des industriels pour la renouveler, la bicyclette demeure pratiquement inchangée dans ses fondements techniques, les évolutions ayant davantage porté sur la nature des matériaux et sur l’amélioration de composants existants que sur sa conception générale.
Gratuit et ouvert à tous

************

Les Mercredis des sciences reprennent en février pour une nouvelle série :

- Mercredi 6 février 2019, 15h : De la caméra obscura à l’appareil photo, de la lumière plein les yeux !
- Mercredi 13 février 2019, 15h : Lois mécaniques et machines en toute simplicité
- Mercredi 20 février, 15h(VACANCES) :  Des instruments optiques fantastiques, des images animées plein la cervelle !
- Mercredi 27 février 2019, 15h : Acoustique et musique plein les oreilles ! Avec l’ensemble Contrechamps.

La prochaine soirée d’astronomie aura lieu le 13 février à 18h30 avec notamment la conférence de Stéphane Fischer (Musée d’histoire des sciences) et Gaël Ottoni (physiscope, Université de Genève) : Le mystère des aurores polaires.

Cette entrée a été publiée dans Savoirs en classe, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.