Esprit critique et citoyenneté : organisez un café scientifique dans votre établissement avec un-e spécialiste de l’UNIGE !

Le débat scientifique et la rencontre d’authentiques chercheurs … le fait-on assez à l’école ?

« En matière de culture, on ne peut plus se contenter de connaitre Madame Bovary de Flaubert, Belle du Seigneur d’Albert Cohen, la fugue pour deux – violoncelles de Schubert, et se gausser en public de ne rien comprendre à l’ADN, aux particules élémentaires (celles qui composent la matière, pas le dernier roman à la mode!), à la théorie quantique ou aux nouvelles céramiques industrielles. Les sciences et les techniques font désormais partie de notre univers culturel » (André Giordan, 1998).

La culture scientifique n’est pas une accumulation d’informations genre Trivial Pursuit …
Si les savoirs sont produits par des spécialistes, les croire par le simple fait de leur autorité, c’est confondre science et croyances…
Les savoirs scientifiques se construisent par l’expérimentation , mais aussi par le débat, l’argumentation comme le souligne Osborne, J. (2010) dans la revue Science (ici).  Et les élèves sont rarement confrontés à ces débats.

Les occasions de pratiquer le débat scientifique en classe sont trop rares, notamment à cause des programmes surchargés, et peut-être aussi à cause de la manière dont les savoirs scientifiques, à la validité soigneusement discutée sont transposés en classe et dans les médias (cf. ici ).

Les élèves sont bombardés de fake news qui se répandent dans les médias sociaux. Une récente étude dans Science (Vosoughi, S., et al., 2018).(ici) montre que les nouvelles qui se répandent le plus vite sont souvent fausses mais sont surprenantes et dégoutantes…
Dans un monde où les alternative facts sont évoqués par des dirigeants de grandes puissances, il est plus critique que jamais  d’apprendre aux élèves et futurs citoyens l’esprit critique – notamment à propos de la science.

L’esprit Critique ?

Jiménez-Aleixandre, M. P., & Puig, B. (2012) définissent « la pensée critique comme la compétence permettant de développer des opinions indépendantes mais aussi la capacité de réfléchir sur le monde qui nous entoure et d’y participer.
Elle est liée à l’évaluation des preuves scientifiques (un point central de l’argumentation), à l’analyse de la fiabilité des experts, à l’identification des préjugés (les nôtres ou ceux des autres) et à la distinction entre textes scientifique et publicité ou propagande.
Penser de façon critique ne signifie pas remettre en question toutes les données, preuves et experts, mais plutôt développer des critères pour les évaluer.
Cela pourrait impliquer de remettre en question son propre intérêt personnel ou collectif et de dépasser ses valeurs égocentriques. » p. 1012 traduction personnelle

L’UNIGE propose que des spécialistes viennent débattre avec les élèves sur des thèmes très variés (voir liste plus  bas) et dans le cadre de la semaine de la démocratie le 1er et le 5 octobre 2018 offrent des Café de l’UNIGE « Fake news et réseaux sociaux: les démocraties sous tension? »  à organiser dans les établissements scolaires intéressés.
Pour ce faire, les enseignants doivent s’adresser à Dorothée Dumoulin impérativement avant fin septembre 2018 en ce qui concerne l’organisation de ce Café.

Cafés de l’UNIGE

L’Université de Genève (UNIGE) propose aux collégiens et lycéens de discuter de manière conviviale de questions de sciences, qu’elles soient naturelles, physiques, humaines ou sociales. Echanges directs et discussions autour des questions les plus diverses sont au programme de ces « Cafés de l’UNIGE », qui entendent faciliter l’accès aux connaissances et permettre la découverte d’une filière de formation de l’UNIGE.

Programme Cafés 2018-2019

Les Cafés de l’UNIGE ont lieu dans les collèges et lycées tout au long de l’année, sur demande. Les enseignants doivent s’adresser directement à Dorothée Dumoulin pour l’organisation d’un Café dans le cadre de leurs cours.
Pour ce faire, il leur suffit d’indiquer le Café choisi ci-dessous, de proposer deux ou trois dates envisageables et de mentionner ses coordonnées (nom, téléphone, e-mail, école). Merci de prévoir un délai d’un mois minimum pour la préparation du Café.
Chaque Café ne sera proposé que 2 fois par année; les inscriptions sont à faire dans les meilleurs délais.
Il est également possible de développer avec nous un Café dont la thématique ne figure pas ci-dessous.

Évènement octobre 2018: Semaine de la démocratie!

Café de l’UNIGE « Fake news et réseaux sociaux: les démocraties sous tension? »
Dans le cadre de la Semaine de la démocratie 2018, l’Université de Genève, en partenariat avec le Département de l’instruction publique, offre aux collégiens et lycéens la possibilité de discuter et d’échanger de manière conviviale avec des experts du Global Studies Institute et de la Faculté des sciences de la société sur ces thématiques qui animent régulièrement l’actualité.
Voter, participer, débattre, sont des actes sérieux qui ont des conséquences sur l’ensemble de la population. C’est la raison pour laquelle le citoyen qui glisse son bulletin dans l’urne ou qui signe une pétition doit avoir accès à une information de qualité. Or, depuis quelques années , on associe souvent à l’information le terme de fake news – faux, truqué. Cette information est largement et rapidement diffusée par les réseaux sociaux à l’échelle mondiale. Les fakes news agissent alors comme de puissants catalyseurs. Dès lors, comment peut-on s’en prémunir pour garantir le bon fonctionnement de nos démocraties? Quel impact ont ces fake news sur la démocratie?
Nous prévoyons d’organiser entre le 1er et le 5 octobre 2018, une série de 4 à 6 Cafés de l’UNIGE dans les établissements scolaires intéressés.
Pour ce faire, les enseignants doivent s’adresser à Dorothée Dumoulin impérativement avant fin septembre 2018 en ce qui concerne l’organisation de ce Café.

Cafés Sciences naturelles et physiques
Cellules souches: espoirs et problèmes éthiques
Epigénétique et société
Origine de la vie et évolution
Evolutionnisme vs créationnisme
L’intersexualité
Biodiversité et environnement
Les microbes
Les OGM
Les allergies
Immunologie: vaccination et mécanismes
Les maladies émergentes
Les perturbateurs endocriniens: répercussions sur les organismes et les écosystèmes
Oncogénétique: du gène à la consultation clinique
Le don d’organes
Les matériaux supraconducteurs et leurs principales applications
Le LHC et le boson de Higgs
Les enjeux du nucléaire
RMN, spectroscopie infra rouge et ultraviolette
Les exoplanètes
Les défis des mathématiques
Peut-on simuler l’intelligence humaine?
La science est-elle faite que pour les garçons?
Dopage: jusqu’où repousser les limites
Les prothèses intelligentes: à la frontière entre neurosciences et robotique
Cafés des sciences en collaboration avec le NCCR Chemical Biology
A l’interface de la biologie et de la physique: la vie et le principe d’auto-organisation de la matière
La biologie synthétique
Des petites molécules à grand impact
La biologie synthétique (autre approche)
Les interfaces entre disciplines scientifiques, à quoi ça sert?
Le rôle de la membrane cellulaire, à l’interface entre la cellule et son environnement
Les bases moléculaires du mouvement des animaux et des cellules
Cafés Géo
Mondialisation et frontières: discussion autour du concept et de l’expérience de la métropole
Les continents: une fiction géographique
Voyage versus tourisme
Agglomération franco-valdo genevoise
Les migrations
Cafés Sciences humaines et sociales
Développement durable et consommation durable
La vie en ville et le voisinage
Notre smartphone et nous: nouvel objet de civilisation
Vie privée et pratiques de surveillance induites par les nouvelles technologies de l’information
Aspirations des jeunes générations autour de la naissance
Automatisation, robotisation et place de l’humain
Bienfaits et risques des jeux vidéo: Mode d’emploi
Cinéma et émotions
Le cerveau de l’adolescent
Sommeil, quelles vertus? Bien dormir se travaille-t-il?
Psychologie et linguistique
Le Grand Genève: un espace de sécurité?
Le terrorisme
L’Europe et la Suisse
L’avenir de l’UE après le Brexit et l’indépendance de la Catalogne
Les réseaux sociaux
Rousseau et Genève
Cafés Ethique et théologie
Ethique des affaires
Ethique et environnement
Sport, la nouvelle religion?
Les injustices au niveau mondial
Jésus: l’enquête historique
Cathares, hérétiques et sorcières : mouvements dissidents au Moyen Age

Références :

  • Giordan, A. (1998). Une didactique pour les  sciences expérimentales. Paris: Belin.
  • Jiménez-Aleixandre, M. P., & Puig, B. (2012). Argumentation, evidence evaluation and critical thinking Second international handbook of science education (pp. 1001-1015): Springer.
  • Lombard, F., & Weiss, L. (2018). Can didactic transposition and popularization explain transformations of genetic knowledge from research to classroom? Science & Education, October 2018. http://dx.doi.org/10.1007/s11191-018-9977-8 | free full-text view-only version
  • Osborne, J. (2010). Arguing to Learn in Science: The Role of Collaborative, Critical Discourse. Science, 328(5977), 463-466. doi: 10.1126/science.1183944
  • Vosoughi, S., Roy, D., & Aral, S. (2018). The spread of true and false news online. Science, 359(6380), 1146-1151. doi: 10.1126/science.aap9559

Cette entrée a été publiée dans Non classé, Savoirs en classe, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.