Images de science, modèles et compréhension du monde, Communication scientifique : conférence ECSITE

ECSITE 2018 Genève : une foison de conférences et débats

EcsiteDe très beaux évènements organisés par nos musées, le CERN, l’UNIGE et le Campus Biotech ont lieu ces prochains jours, notamment à l’occasion d’une très grande conférence  sur la communication scientifique, ECSITE (plus important réseau européen de musées d’histoire naturelle et centres de science).
La conférence réunira des milliers de spécialistes, elle est payante, mais le musée proposera une plate-forme digitale dans laquelle seront regroupées des interviews de personnalités présentes à Genève pendant ces journées, mais aussi des vidéos des principaux événements et expositions: MUSEUM ECSITE 2018


Bien que l’enseignement – plus approfondi et dans la durée – diffère souvent de la communication scientifique dans les musées et les lieux de science comme les Scopes de l’université de Genève aux moyens bien plus importants. Ce que savent les élèves provient beaucoup et peut-être plus des apprentissages informels. Il y a beaucoup à apprendre de part et d’autres  ces échanges. Cf par exemple  Fenichel, M., & Schweingruber, H. A. (2010). Librement accessible ici

Concernant les enseignants on peut relever des débats sur des questions de société («Space for life» avec l’astrophysicien Michel Mayor, «faith and facts» ou encore «Public engagement with evolution» avec les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville). Voir plus bas et sur le programme de la conférence

Plusieurs évènements ouverts à tous

D’autre part dans la série Images de Sciences, ouverte à tous, le thème des modèles, au coeur du PER pour les sciences est abordé sous un angle intéressant : les modèles dans les musées.

Images de science :  Modèles et compréhension du monde ? mercredi 13 juin à 20h


par Jean-Daniel Nicolet
Ou comment une simple curiosité bien menée conduit à inventer une démarche scientifique !


Beauté animale
de la taxidermie à la sculpture
Petite exposition temporaire en complément d’ « Images de science » organisée pour la conférence européenne Ecsite
du 6 juin au 26 août dans le salon du Musée d’Histoire des Sciences

vernissage mardi 5 juin à 19h
Le taxidermiste, artisan essentiel des muséums d’histoire naturelle, s’attache à réparer et prolonger la vie.  Lorsqu’il pratique la sculpture, détaché de l’animal physique, il devient totalement maître de sa création.
Venez découvrir les beautés de trois sculpteurs ayant exercé aux Muséums de Genève et de Paris : François Chapelain-Midy, Yvan Larsen et Thierri Jaccoud


Ouvert à tous et gratuit


Genève, capitale européenne de la communication scientifique

A l’invitation du Muséum d’histoire naturelle de Genève et de ses partenaires, le CERN, l’UNIGE et le Campus Biotech, la Ville de Genève s’apprête à accueillir la conférence annuelle du plus grand réseau européen de muséums d’histoire naturelle et centres de sciences. Plus de 1000 participant-e-s sont attendu-es !

Genève Ville de science sera propulsée durant cinq jours sur la scène internationale dans le domaine de la culture scientifique, une première pour la Suisse.  Ecsite est le plus important réseau européen de musées d’histoire naturelle et centres de science. Il compte à ce jour près de 340 membres institutionnels, issus de plus de 50 pays.

Le programme de cette édition genevoise compte une centaine d’événements, des conférences thématiques se déroulant pour la plupart au CICG (Centre International des Conférences), un game lab et maker space, des expositions et soirées événementielles, dont une Nocturne au Muséum le 8 juin.

«Creative collisions», le grand thème d’Ecsite 2018, donnera lieu à de stimulantes rencontres. Les interventions du physicien du LHC / CERN et artiste James Beacham, ou encore des sœurs Giulia et Jill Enders auteures du best-seller «Le charme discret de l’intestin» sont en ce sens très attendues.

Les grands enjeux contemporains de la médiation et communication scientifiques seront au rendez-vous, avec en particulier:
- des expériences digitales (escape games, serious games, hackaton, ou virtual reality avec le CERN, l’UNIGE, ou le Technorama…),
- des questions de société («Space for life» avec l’astrophysicien Michel Mayor, «faith and facts» ou encore «Public engagement with evolution» avec les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville),
- des problématiques muséales («experience design» ou «recontextualising collections» avec le Muséum de Genève…).

Genève est proportionnellement à la taille de son territoire, une des villes à forte densité en centres scientifiques d’excellence. Depuis des siècles, Genève nourrit une passion pour la pratique des sciences et la transmission des savoirs. Ville et région de science et de culture, elle est actuellement reconnue par la communauté scientifique comme un centre de réputation mondiale dans des domaines aussi variés que l’astronomie, la physique, la biologie, la biotechnologie ou la médecine. Et les genevoises et genevois témoignent régulièrement leur attachement aux événements culturels scientifiques, telle que la Nuit de la Science dont la 12e édition se déroule du 7 au 8 juillet 2018.

Le Muséum accompagne la venue d’Ecsite à Genève d’une offre culturelle accrue:
- «Faites comme chez nous», l’espace interactif destiné à découvrir le travail des scientifiques du musée, rouvre le 9 juin avec un nouveau «serious game» consacré aux puces de canard,
- «La nuit est belle», une exposition pour sensibiliser le public à la pollution lumineuse et l’inciter à redécouvrir la nuit est proposée du 26 mai au 6 janvier, au 2e étage du Muséum,
- «Ambre», le projet d’extension et de rénovation partielle du bâtiment est visible dans le hall d’entrée du musée,
- «Beauté animale – de la taxidermie à la sculpture», permet d’admirer les œuvres de trois taxidermistes-sculpteurs, François Chapelain-Midy, Yvan Larsen et Thierri Jaccoud au Musée d’histoire des sciences, dès le 5 juin.

A l’heure où les connaissances scientifiques sont mises à rude épreuve par un scepticisme global, voire même le retour de certains obscurantismes, la culture scientifique représente plus que jamais un enjeu cardinal pour relever les défis planétaires, notamment environnementaux, de nos sociétés contemporaines. La science et la transmission des connaissances doivent aussi faire face aujourd’hui à une ère de «post-vérité» qui produit des ignorances dangereuses qui peuvent modifier nos représentations collectives et conditionner nos choix culturels, économiques et sociaux.

En partageant leurs expériences et en imaginant de nouvelles formes de transmission des connaissances, les participant-e-s à la prochaine conférence Ecsite à Genève apporteront de riches éclairages.

Retrouvez aussi le Muséum sur:

Et Ecsite sur :
-        Page officielle de la Conférence Ecsite à Genève: https://www.ecsite.eu/annual-conference
-        Programme de la conférence: http://www.ecsite.eu/annual-conference/programme
-        Twitter: #Ecsite2018 and follow @Ecsite

Sources  :

Fenichel, M., & Schweingruber, H. A. (2010). Surrounded by science: Learning science in informal environments. Washington DC: National Academy Press. Librement accessible ici

Cette entrée a été publiée dans Perspective sur les savoirs, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.