Voeux-tremplins 2018 : la saveur des savoirs – anticorps contre les vérités alternatives ?

Experiment@l-Tremplins et Bio-Tremplins vous souhaitent une belle année 2018.

Fig 1: IgG, La formation à l’impression 3D  PO-422 – La protéine en volume et en relief ne concernera que l’immunoglobuline, pas les douceurs en chocolat …  [img]. Source : F.Lombard

Que Bio-Tremplins et Expériment@l-tremplins vous aident à développer en 2018 des anticorps cognitifs pour mettre en perspective les médias trop souvent sensationnalistes, et démasquer les « vérités alternatives »  et goûter la « saveur des savoirs  »
Et la partager avec les élèves. C’est aussi leur donner la force de juger par eux-mêmes, développer l’esprit critique qui est fondamentale en science (la science idéale que nous cherchons à leur apprendre, pas forcément celle – imparfaite – qui est parfois pratiquée.

Quant aux émotions il est clair que l’un des plus grands facteurs de motivation et ce sentiment d’illuminations qui se produit lorsqu’on comprend un nouveau concept
Le cerveau réagit très bien cette sensation.  L’école devrait faire en sorte que les enfants découvrent très jeune le plaisir de comprendre ce rendant  compte qu’apprend est une expérience très agréable. della Chiesa, Bruno, (2007)

Un exemple : les protéines en volume et en relief. Application des imprimantes 3D en classe

Alors que les imprimantes 3D se généralisent l’usage en classe de chimie ou de biologie de modèles que les élèves peuvent manipuler afin de mieux comprendre, de belles opportunités pour résoudre des difficultés classiques des élèves s’ouvrent.  Il reste quelques places pour la formation PO-422 – La protéine en volume et en relief



Fig 1: faire explorer aux élèves le modèle « clé-serrure » ou les interactions ARNt – ADN est une possibilité désormais aisée. Un modèle physique manipulable  par les élèves ouvre bien plus de potentialités pédagogiques qu’une image projetée par l’enseignant-e  Source :Julien Dacosta / F.Lombard

Ce que vous pourrez explorer, saurez préparer, pourrez emporter …

Chaque participant pourra emporter  une protéine, saura trouver les authentiques structures, les convertir pour aller vers une imprimante 3-D.


Fig 3:  Un  ARNt  (Ok c’est pas une protéine…:-)  l’hémoglobine (2 groupes hème visibles)  [img]. Source : Julien Dacosta / F.Lombard

S’imprimer des molécules en volume (3D), et les utiliser en classe :  une formation continue !

Les modèles tangibles (anatomiques comme l’oeil, le coeur, les crânes, etc.) ont toujours fait partie de l’éventail des ressources en classe.
Se créer presque facilement ses propres modèles pour la classe – protéines ou acides nucléiques par exemple – devient progressivement une réalité.
Récemment les imprimantes 3D sont devenues presque abordables et moins difficiles à utiliser efficacement. Plusieurs enseignants ont fait le pas et certaines écoles se sont équipées.

Une formation continue sur les protéines en relief et en volume est proposée le mercredi 21 mars 2018 après-midi, avec M.-C. Blatter, expert en banques de  données (SIB), Daniel Schneider et Stéphane Morand, experts en impression 3D (TECFA) et François Lombard, (Collège Calvin, IUFE, TECFA),.
Au cours de cette après-midi vous apprendrez à sélectionner une protéine ou un ARN, à trouver sa structure 3D dans une banque de données, à la visualiser à l’écran, à la convertir en format pour impression 3D. Vous verrez le processus d’impression d’une ou deux vous recevrez une structure  3D à emporter. Vous emporterez votre sélection de molécule 3D sur une clé USB pour aller l’imprimer.
Inscrivez-vous ici : PO-422 – La protéine en volume et en relief mercredi 21 mars 2018 après-midi

Sources :

  • Della Chiesa, B. (2007). Comprendre le cerveau: naissance d’une science de l’apprentissage: Organisation de coopération et de développement économiques.
Cette entrée a été publiée dans Perspective sur les savoirs, Savoirs en classe, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.