Accéder aux revues scientifiques comme Nature et Science grâce à Expériment@l ? Comment les utiliser en classe ?

Accéder aux revues scientifiques comme Nature et Science grâce à Expériment@l ? Comment les utiliser en classe ?

Comment accéder gratuitement aux revues scientifiques comme Nature et Science grâce à Expériment@l ? Comment les utiliser en classe ?

Expériment@l offre à ses membres (enseignants de Science de  tous degrés à Genève) un accès électronique aux ressources des bibliothèques
Notamment les prestigieuses revues  Nature et Science et 12’000 autres…

Cette extraordinaire possibilité soulève au moins deux types de questions :

  • A) Des questions techniques( comment mettre en oeuvre cet accès (réponse : Utilisation de VPN), pourquoi j’y arrive pas depuis l’école ( réponse : le DIP le bloque)
  • B) Des questions sur l’usage en classe, les problèmes et les opportunités. Comment intégrer dans mon enseignement les progrès récents de la recherche … qui remettent parfois en question ce qui est traditionnellement enseigné

B1 Comment intégrer  dans mon enseignement l’actualité scientifique ?

La biologie change tellement vite et les programmes ne peuvent pas rester inchangés : quand j’ai fait mes études on ne connaissait pas la PCR. Personne ne peut donner une OS et probablement pas même la DF biologie sans traiter au moins un peu ce mécanisme.  Autrefois j’ai répété à mes élèves que le génome humain se composait de gènes et probablement des millions, on en est à un peu plus de 20’000 sauf erreur et cela ne fait qu’un peu plus d’un pourcent. Le déterminisme un gène-un ARN-une protéine (Bio-Tremplins ici) est bien nuancé avec l’épissage alternatif, l’épigénétique et d’autres mécanismes (Bio-Tremplins ici ) .  La nécessité de se tenir au courant est manifeste. Expériment@l-Tremplins pour la physique et la chimie et Bio-Tremplins pour la biologie aident les enseignants à détecter les changements importants de leur discipline – en rapport avec l’enseignement.

Venez à la PO-15403 partager vos expériences et découvrir quelques trucs et astuces, quelques conseils généraux éprouvés pour former votre opinion, votre façon d’intégrer l’actualité scientifique.

B2 Comment retrouver l’information scientifique – que les médias dénaturent parfois – pour en discuter avec les élèves

La vulgarisation simplifie, déforme parfois, tord parfois les conclusions de la science

J’ai relevé ce magnifique exemple où un-e journaliste dans les nouvelles de Bluewin ici ( je ne trouve pas son nom ? Elodie France peut-être ) s’appuie sur un article de recherche publié dans Nature pour prétendre étayer des conclusions qui ne sont pas du tout celles de l’article de nature !

Darwin remis en question par cette étude ?

Un extrait m’a surpris
« Pourtant, l’étude parue dans « Nature » prouve que tous les pinsons des Galápagos forment, en réalité, une seule et même espèce ayant subi des micro-évolutions, et que contrairement à la théorie avancée par Darwin, leur arbre généalogique ne suit pas une évolution linéaire à l’origine de l’apparition de nouvelles espèces.  »

« Le génome des pinsons explique-t-il la forme du visage humain? » (s. d.). Consulté 18 mars 2015, à l’adresse http://www.bluewin.ch/fr/infos/science/2015/03/16/le-genome-des-pinsons-explique-t-il-la-forme-du-visage-humain-.html

Il ne me semble pas que Darwin aurait dit que  « leur arbre généalogique [suit] une évolution linéaire à l’origine de l’apparition de nouvelles espèces »
J’ai été rechercher l’article dans Nature et je trouve au contraire que les chercheurs de l’étude expliquent et précisent les mécanismes qui ont conduit à cette diversité  :Ils renforcent et précisent le modèle en montrant qu’avec quelques nuances il permet d’expliquer la variabilité !

« Charles Darwin first noted the diversity in beak shapes among the finches on Galapagos. Our genomic study has now revealed some of the underlying genetic variation explaining this diversity. « 

« Natural selection and introgression affecting this locus have contributed to the diversification of beak shapes among Darwin’s finches and hence to their expanded utilization of food resources on Gala ́pagos. » Lamichhaney, S., et al (2015).  (Les membres Expériment@l-Tremplins peuvent obtenir cet article)

Le contraste est saisissant :est-on vraiment dans la vulgarisation … mes élèves ont parlé de mensonge et de manipulation en comparant ces textes!

Le gène de la diversité des forme du visage ?

 » Dans les populations de pinsons de Darwin, la mutation légère du gène ALX1 donne naissance à des caractéristiques observables sur le bec des oiseaux et la forme du crâne. Pour les chercheurs suédois, il est dès lors évident que la même mutation est présente chez l’Homme et explique la diversité des formes de visage. »  L’article de Bluwin montre une image avec de nombreux visages différents. Cf ici Légende de l’image : « Le gène présent chez le pinson et l’Homme remet en cause le darwinisme. »

Est-ce  bien ce que dit l’article ?

Dans Nature Lamichhaney, S., et al (2015) disent que  » Loss of ALX1 in humans causes disruption of early craniofacial development » : en effet la perte de ALX1 cause de graves déformations du visage : voir par exemple

On est très loin de « explique la diversité des formes de visage ! »  Mes élèves ont eu des mots assez durs – que je ne répèterai pas – pour le-la journaliste .

Pour aider les élèves à mettre en perspective la vulgarisation : comparer avec l’original

On peut construire une belle activité avec les élèves en leur montrant l’ »article » de  Bluwin puis celui dans Nature qu’ils prétendent simplifier.

Pour cela il faut remonter aux sources de la vulgarisation : avec Expériment@l-tremplins la faculté des sciences offre aux enseignants genevois de sciences un accès à ces revues.
Venez à la PO-15403 partager vos expériences et découvrir quelques trucs et astuces, quelques conseils généraux éprouvés pour former votre opinion , votre façon d’intégrer l’actualité scientifique.

B3  Comment gérer une classe où chacun des élèves a une tablette : »m’dame, il y a une news dans Nature qui contredit ce que vous dites« 

Il n’est pas difficile de prédire que les tablettes seront dans les classes bientôt …
Comment gérer les magnifiques opportunités que cela représente : confronter les élèves à de la science authentique (ou aussi authentique que possible : Nature en 9ème c’est peut-être difficile), les faire discuter des questions vives avec des sources qui sentent moins le « scolaire »… et d’autres qui sont explorées par de nombreux enseignants et par le BioScope

Certains élèves tomberont sur des sites créationnistes bien faits et pourront apporter un éclairage différent… sur les fossiles que nous leur montrons ! Comment gérer cette source de contradiction  : esprit scientifique et citoyen salutaire, challenge à notre autorité d’enseignant ou frein insupportable à la progression dans le programme  ?

Venez à la PO-15403 partager vos expériences et découvrir quelques trucs et astuces, quelques conseils généraux éprouvés pour former votre opinion, votre façon d’intégrer l’actualité scientifique.

A1 : comment me connecter et comment obtenir un article

Des questions techniques ont valu un courrier assez important de plusieurs membres

  • Comment mettre en oeuvre cet accès (réponse : Utilisation de VPN pour les avancés), mais nous le traiterons en détail à la formation
  • Pourquoi j’y arrive pas depuis l’école ( réponse : le DIP le bloque)
  • et de nombreuses autres questions

Venez à la PO-15403 partager vos expériences et découvrir quelques trucs et astuces, quelques conseils généraux éprouvés pour réussir à vous connecter .

A-B : Une formation continue pour mieux profiter de ces possibilités, échanger entre collègues

Ces questions nous ont conduit à proposer :

Une formation continue qui permettra à chacun de  :
- Accéder aux prestigieuses revues scientifiques : Nature, Science, PNAS, etc.
- Savoir trouver l’information pertinente pour ses enseignements, travaux de maturité, projets, l’évaluer et l’exploiter en classe.
- Comprendre comment la science et ses résultats sont dénaturés dans les médias.
- Aider les élèves à comprendre la science présentée dans les médias.

Sources :

Cette entrée a été publiée dans Non classé, Perspective sur les savoirs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.