Les neurosciences apportent des éclairages renouvelés sur des questions didactiques et pédagogiques.

La conférence Cerveau apprentissage a rencontré un énorme intérêt en 2012, mettant en évidence les attentes des enseignants pour une compréhension rigoureuse des fonctionnements cérébraux et les possibles implications éducatives

Les neurosciences apportent des éclairages renouvelés sur des questions didactiques et pédagogiques.

Il ne s’agit pas seulement de comprendre des fonctionnements, mais aussi d’explorer les processus d’apprentissage ou les difficultés liées à ces processus.

Chez un-e expert-e aussi « le soleil tourne autour de la terre » mais lui-elle sait ignorer ce modèle au bon moment ?

Par exemple ces recherches suggèrent que les connaissances préalables ( les modèles naïfs) ne sont pas remplacés par les connaissances nouvelles, mais coexistent probablement  même chez les spécialistes !

  • Shtulman, A., & Valcarcel, J. (2012). Scientific knowledge suppresses but does not supplant earlier intuitions. Cognition, 124(2), 209-215. doi: 10.1016/j.cognition.2012.04.005
    Full-size image                   (37 K)
  • Fig 1: Le taux d’erreur – pour les experts – est plus grand (A) pour les affirmations dont la validité diffère entre experts et naïfs  et le temps de réaction plus lent (B) [img] source Shtulman, A., & Valcarcel, J. (2012).

    Alors que voudrions-nous savoir des neurosciences ?

    Le réseau international de coordination scientifique « Neurosciences cognitives et école » est un réseau financé par le CNRS qui regroupe des chercheurs de multiples laboratoires français et étrangers en sciences cognitives et en sciences de l’éducation. Ce réseau a notamment pour objectif d’augmenter les interactions entre sciences cognitives et éducation, en créant et en mettant à disposition des enseignants francophones un ensemble de ressources d’information et de formation sur les sciences cognitives et leurs applications à l’éducation.

    Si les chercheurs de ce réseau ont déjà quelques idées sur les questions que les enseignants se posent et auxquelles les sciences cognitives pourraient apporter des réponses, ils souhaitent également faire remonter du terrain d’autres questions qui pourraient leur avoir échappé. Nous proposons pour cela aux enseignants qui le souhaitent de répondre à un court sondage en ligne leur permettant de nous faire part de leurs questionnements sur les élèves, les apprentissages, et les pratiques pédagogiques.

    https://fr.surveymonkey.com/s/D9CTMYV

    A l’issue de ce sondage, ils publieront une synthèse des principales questions qui ont émergé.

    Sources :

    • Shtulman, A., & Valcarcel, J. (2012). Scientific knowledge suppresses but does not supplant earlier intuitions. Cognition, 124(2), 209-215. doi: 10.1016/j.cognition.2012.04.005
    Cette entrée a été publiée dans Perspective sur les savoirs, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

    Les commentaires sont fermés.