Séquençage d’élèves AuthenTIC !

De l’authentique ADN d’élève !

frottis buccal Le 29 mars grâce à Expériment@l, des élèves ont effectué un frottis buccal en vue de  séquencer – dans le respect de l’anonymat – une petite portion de leur ADN pour exploiter en classe ces données, les discuter.
Les techniques, les enjeux éthiques et un peu de recul pourront aider à comprendre en profondeur ces données.

Ethique

Les questions éthiques qui ont du être abordées posent quelques problématiques d’importance pour les futur citoyens que sont les élèves…

Le prof A. Mauron a conseillé ce projet et a aidé à identifier les enjeux,  mis en évidence l’anonymisation nécessaire, et guidé le choix de la séquence. Les aspects paradoxaux du respect de la personne -> Les paradoxes éthiques du séquençage…

Technique

Les techniques utilisées par P. Descombes de la plateforme génomique de l’UniGe avec les indications de E. Poloni du laboratoire AGP (UniGe) de A. Sanchez-Mazas -> Techniques : Comment on a séquencé.

De l’ADN mitochondrial pourquoi ?

L’expérience a été conçue avec A. Sanchez-Mazas responsable du laboratoire AGP (UniGe) où cette séquence est beaucoup utilisée en génétique des populations et les résultats discutés par une chercheure : Estella Poloni  -> L’ADN mitochondrial, une petite molécule devenue star

Les séquences, une nouvelle manière de faire de la biologie ?

Une analyse par le Prof. B. Strasser de Yale , bientôt à l’IUFE, aide à mettre ces données en perspective et à comprendre comment la manière d’expérimenter change :  -> Un Gecko dans l’Eprouvette. La transposition de la recherche vers la classe y est aussi discutée par un didacticien : F. Lombard.

Ce qui s’est vraiment passé en classe

Une réflexion sur les usages en classe et les effets sur les apprentissages des élèves de B. Emery au Collège Calvin est ici -> Au coeur de l’expérience, le récit d’une classe de 4e OC

Usage possibles de ces séquences en classe

Des pistes pour développer des usages en classe de ces nouvelles opportunités d’apprendre et d’enseigner sont développées avec Marie-Claude BLATTER, Institut Suisse de Bioinformatique, et F. Lombard -> Comment exploiter ces séquences d’ADN en classe ?

Cette entrée a été publiée dans AuthenTIC Data : des données authentiques pour la classe, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire